La Team PecheWeb Breizh : Raid à Houat
Samedi 1er Mai 2004 Sept pêcheurs de la Team Pecheweb se sont rencontrés. Réunis à l’initiative de Cédric (56) (Tabarnak) et Franck (56), ce sont Vincent (Earendïl 56 LO), Gilles (56 35), Didier tous du Morbihan et la petite famille de Franck : Léo (3 ans), Magda, Papa et Maman, Guillaume pour le 35 et Yann pour le 22.


8h30 Premiers arrivants à l’embarcadère de Quiberon et premières présentations rapides, agréable impression de mettre un visage sur un pseudo et déjà premiers sourires complices échangés …
 
9h00 Quelques échanges de billets afin de se retrouver tous sur le même bateau, le départ est annoncé pour 9h15, ce sont les premiers échanges, Gilles nous annonce qu’il a pris un poisson de 4kilos la veille, bonne nouvelle ? … Ce sont les premiers échanges et chacun raconte son début de saison…
 
9h15 Embarquement et départ du bateau « Le Gourinis » : la mer est belle…. Le ciel est couvert… Tout le monde est à sa place sur la banquette, l’excitation est à son comble…

La Team Breizh au grand complet (Cédric prend la photo) merci encore PecheWeb !!!
 
9h25 Elaboration d’une fine stratégie de pêche, c’est le moment que choisissent Franck et Yann pour migrer vers l’arrière du bateau en compagnie de la petite famille afin de montrer la mer à Léo et prendre l’air … Cédric n‘est pas long à les rejoindre… On reconnaît les pecheurs du bord lol …

Plus que vingt minutes de traversée… Oups tenons bon !!!
 
10h00 Arrivée à Houat, c’est une éclaircie qui accueille la petite troupe qui d’un pas volontaire se dirige en direction de la pointe Sud de l’Ile : les vent sont Sud-Est, le temps est pour le moment clément mais nul doute que la pluie menace …

Ile de Houat : En haut à gauche, le port. En haut à droite, les fantassins en route …
En bas à gauche, une plage. En bas à droite, l’arrivée au camp de base …
 
10h30 Arrivée au camp de base, tout le monde chausse ses Waders et prépare son matériel, trois groupes se forment : Gilles, Didier et Vincent se dirigent vers un gros rocher, devant celui-ci de l’écume … Pendant ce temps Cédric et Guillaume filent vers un autre poste plus à l’est … Quant à Franck et Yann, ils prennent leur temps et montrent à Papa Franck les premiers rudiments de l’art de la pêche aux leurres. Au même moment Didier montre l’exemple …

En haut à gauche, Guillaume et Vincent. En haut à droite, Cédric …
En bas à gauche, Didier. En bas à droite, tout le monde est paré …
 
1er Groupe : Gilles, Didier et Vincent

« …Le début des hostilités commence et chacun après une rapide analyse du site, se dirige vers le spot qui lui semble prometteur. Trois d'entre nous privilégient l'option Ouest où de belles pointes rocheuses sont battues par les vagues juste ce qu'il faut.
L'une d'entre elles se situe sur une petite île accessible à marée basse, je me positionne sur la partie gauche de la pointe, apercevant un peu plus loin deux compères de la team (Didier et Earendil) qui ont trouvé quelques cailloux noyés dans la mousse.
(cf photo de Didier et Vincent)
Je commence mes lancers, mon choix s'est porté vers un leurre plongeant de type longbill.
Et puis au bout de quelques minutes, j'aperçois un peu plus loin la canne de Didier pliée et agitée de soubresauts annonciateurs d'un beau spécimen. Après un splendide combat pas franchement gagné d'avance, il finit par sortir un poisson qui d'ici semble fort joli.
Je m'approche pour voir la bête, effectivement, c'est un beau poisson qui doit faire dans ses 2 kg - 2.5 kg. Didier est ravi, et il y a de quoi. Visiblement, le leurre souple marche très bien et Didier très gentiment me tend un LS monté avec une tête plombée. Et puis, de nouveau l'excitation, cette fois ci c'est Earendil qui sort un poisson, dans les 45 cm à peu près, piqué sur... le même LS, cadeau de Didier une fois de plus. Quelques minutes passent, rebelote, Vincent sort encore un poisson, toujours autour de ces têtes de roches magiques.
Et puis je commence à me dire qu'il va falloir que j'entre dans le vif du sujet moi aussi.
Après quelques lancers, c'est mon tour. Bing, mon leurre est pris ! Je commence à ramener du fil, je ressens quelques coups de tête et puis plus rien...
Tant pis, c'est la règle. Encore deux ou trois lancers, et mon leurre est pris sous mes yeux à quelques mètres du bord. Pas de panique, je tente de le brider mais une fois de plus, trop tard, il a été plus malin que moi.
Ce coin est définitivement une vraie mine, mais il faut songer à regagner la côte, la marée monte et je n'ai aucune envie de passer la nuit sur ce caillou, si riche en bars soit-il.
Décidément, la journée s'annonce très bien.
Gilles

« … je pense au moment ou Vincent et moi étions sur l'Ile , et ou on a fait nos bars, on ne pensait plus trop que la marée montait autour de nous heureusement que gilles a sonné le rappel autrement je pense qu'on faisait 2 jours de pêche au lieu de 1 jours... »
Didier « L’artiste »



« … Le moment le plus marquant c'est celui où Didier et moi avons pris nos bars : 45 minutes de voiture, c'est pas grand chose mais ça permet de créer des liens. C'est peut-être pourquoi Didier et moi nous sommes dirigés vers la même pointe, à droite de la plage où le camp de base était établi. Faut dire que n'avais cessé de lui dire que je sentais vraiment bien le coup pendant cette journée et, confiance ou pas, ça aide.
Toujours est-il que nous nous sommes retrouvés au même endroit. Je prospectais avec le leurre qui me paraissait le plus approprié (et qui ne l'était pas, vous allez pouvoir vous en rendre compte), un Flashminnow Aurora black pendant que Didier lançait dans le bouillon un Slug Go couleur Mulet noir.
J'avais essayé un peu les leurres souples en direct mais je ne savais pas les manier. Didier lui savait. Quelques minutes et lancers après, j'entend crier dans mon dos : "Vince, j'en tiens un!!! Regarde!!". Effectivement la canne de Didier était pliée, le fil en plein milieu de l'eau agitée. Je me précipite vers lui pour le voir échouer un magnifique bar bien noir qui avait englouti le leurre. La journée commence bien, et elle est pas finie! Gilles qui avait vu le combat aurait pu en penser autant. Le peson donne 2.4kg, je l'avais évalué à 2.5. Pas mal!!

Montage gagnant de cette journée, les leurres souples sur tête plombée ont permis la prise de beaux poissons et de nombreuses touches...

J'allais lancer dans le bouillon quand Didier m'appelle "Eh! Vincent, viens voir!". Il sort de sa poche un leurre similaire et me dis "tiens prend, et laisse le bien descendre surtout". Aussitôt dit, aussitôt fait. Il a déjà gagné sa journée et me laisse son poste.
Quelques lancers, une touche, combat, j'ai le temps d'apercevoir une aiguillette qui se décroche. Je suis encore sous l'euphorie de la joie provoquée par la prise de Didier. Nouveau lancer et nouvelle touche!! Mais cette fois-ci c'est plus lourd, ça part vers le fond. Ma canne est pliée, le frein sonne quelques coups. Je le vois, joli taille! Didier le prend dans ses mains, c'est gagné!! C'est le premier de la saison mais aussi le premier sur ma nouvelle canne.
Gilles, qui n'a rien manqué de nos exploits, nous rejoint et nous prend en photo. Didier lui passe un leurre et la pêche continue. C'est un véritable festival de touches et de décrochés qui s'ensuit. Les bars sont là mais ils mordent mal. Gilles en rate deux, Didier, un autre, et moi, un aussi. Toutefois j'en pique un autre qui après une courte bagarre, va rejoindre son congénaire de la même taille.
Il est temps de rentrer, la mer a recouvert l'isthme qui nous sépare du bord, il ne reste plus qu'à passer en waders. En haut du rocher, je suis rejoint par Didier qui me regarde en souriant."Alors comme ça tu le sentais bien..."
Vincent

Quand Vincent et Didier font des leurs ! ça donne 3 bars et 5kg : un spot de rêve à montrer à tous les débutants, du cailloux, de la mousse et un slug go (Sama Fishing) …


2ème groupe : Cédric et Guillaume

« …Arrivée sur Houat vers 10h après une petite demi heure de marche , tous chargé comme des mulets (HIHI) nous arrivons enfin au camp de base. Tous le monde s'affaire à préparer son matériel et à préparer le bonhomme! Didier tel Speedy Gonzales est le premier à poste derrière un gros rocher. Avec guillaume nous décidons de partir plus à l'EST de l'île sur un spot qu'il ma valu l'an dernier quelques gros poissons. nous marchons encore 20mn mais la marée trop faible d'amplitude ne nous permet pas d'accéder ou nous le désirons! nous revenons sur nos pas après une belle gamelle pour moi!
4O minutes après alors que nous avons pêché 5mn ou 10mn grand maximum nous revenons au camp et là oh surprise trois bars déjà pris pour 5kg de poisson! Les boules…
Moralité: nous avons fait le mauvais choix de poste dès le début!... »
Cédric


3ème groupe : Franck et Yann

« …Je retiendrais 2 images de cette sortie : La première c’est Vincent et Didier revenant de leur premier spot avec ces 3 beaux poissons. J’étais vraiment content pour eux et encore plus lorsque Vincent nous a dit que c’était son premier doublé, ça ne pouvait pas mieux commencer.
La deuxième c’est Yann avec un chien de l’Ile sous le bras l’ aidant a revenir sur la plage. Y a rien à faire même quand on ne peut pas sortir les leurres de surface on trouve toujours un moyen détourné pour y revenir :. La promenade du chien sous le bras, ça va cartonner cet été, pour plus de renseignements demandez Yann, c’est une marque déposé.
Enfin une dernière chose, remerciement spécial à Didier pour son esprit de partage (distribution de Slug go ) et à Vic car sans son dossier super clair sur les leurres souples modernes, je n aurais jamais franchi le pas. »
Franck

« … Une fois les cannes montées on part avec Franck en direction des trois comparses sur le rocher, je traverse et je me dis attention de ne pas se laisser entourer, j’évites donc d’aller trop loin, je lance quatre/cinq fois et là je me dis d’aller voir ailleurs, je ne tiens pas à remplir mes waders dans trente minutes … je regarde mais ne vois pas Didier, Vincent ni Gilles… par contre un petit chien qui nous avais suivi depuis l’embarcadère et qui avait du sentir nos victuailles.. le voyant coincé et comme il n’osait pas traverser, je le prend sous le bras et le ramène au bord…

La mascotte : le petit chien noir

Alors je prends la direction du Nord et commence véritablement à pécher au Flashminnow au bout de vingt minutes de prospection, je vois surgir Gilles : « alors lui dis-je combien de kilo ? » en rigolant et là il m’annonce les premiers poissons, je suis bluffé et je passe en leurres souples…! Pour moi c’est Split Shot Merci Vic ;o)
Yann



 
11h45 Les groupes se retrouvent et tout le monde entame une marche vers le nord en longeant la côte Ouest, quelques tapes ici et là et une bonne averses qui dure prêt d’une demi heure…
 
12h30 « … Après avoir choisi une mauvaise option de départ avec Cédric, j'ai décidé de tenté ma chance sur les pointes suivantes. La première pointe est difficile d'accès (Vincent l'a quand même escaladé), celle d'après est beaucoup plus praticable. Avec Yann, on commence donc à pécher une belle faille. La première touche ne se fait pas attendre, raté. La pointe est entouré d'écume , on insiste plus longuement et soudain au raz de la roche, toc ,puis bzizz, le frein qui déroule une dizaine de mètre de fil...La fin n'est pas si belle, le slug se décroche et jaillit hors de l'eau. Dommage, mais ce sera pour une prochaine fois... »
Guillaume
 
 
12h45 Yann prend une vieille de un kilo. Décidément Yann et les vieilles quand il va au Bar c’est une longue histoire …
 
13h30 Franck anime son X-Layer en pensant à Drachko et après deux prises relâchées , il saute de joie, il exulte, c’est du délire dans les tribunes, sous nos yeux en direct il sort un bar de un kilo. Celui-là fait la maille (à noter que sans se mettre d'accord avant, tous les Pesked de 42cm et moins sont retournés à l'eau! c'est ça l'état d'esprit PecheWeb!)
Le pêcheur de sandre est enfin converti au Seabass et avec classe !!!


13h45 Retour au campement pour une collation bien méritée

La pause casse croûte…
 
14h30 Tout le monde pêche dans le même secteur, on change ici et là les leurres, mais personne ne s’éloigne trop, le bateau part à 17h00 …
 
15h30 Yann s’approche d’un pêcheur et son petit garçon … et bien non …une pêcheuse, ivre de joie de voir la gente féminine représentée en ce jour au bord de l’eau, il lance et ramène un bar de 40cm qui repart à l’eau comme ses petits copains du matin …

Remise à l’eau …petit poisson deviendra grand…
 
15h45 Gilles et Guillaume migrent vers l’embarcadère où Guillaume avait vu quelques spots intéressants à prospecter. Gilles se met en quête d’un bar de huit kilos …
 
16h15 Pour les cinq autres pécheurs, il est temps de repartir à la recherche de Guillaume et Gilles et retourner vers l’embarcadère … Cédric nous fait quelques tours à lui pour nous ralentir en route comme par exemple accrocher ses leurres au sac des petits copains …
 
16h30 Tout le monde se retrouve, se change et on prend le verre de l’amitié, boudiou faisait soif …
 
16h45 Séance photo
 
17h00 Embarquement et conversations diverses sur la journée passée à bord du bateau, Franck et Yann sont moins malades : la mer est calme, déjà fusent les premières idées quant-à la mise en place d’une seconde manche, ce sera fin Juin …
 
17h45 Arrivée à Quiberon, après échanges des poignées de mains, chacun part de son coté avec des images plein la tête …

BRAVO LES GARS !!!!
 
 
Pour réagir à propos de cette interview sur le forum, cliquez ici.


© 2003-2017 PecheWeb.com _ Yann22, Guillaume35, Vincent, Gilles, Cédric, Franck, Didier